photo groupe - Copie 4

Le canal se refait une beauté pour le printemps

Mai 2022

Le 26 avril 2022, un événement extraordinaire a marqué un tournant dans l’histoire du canal de Bruxelles : l’installation d’îles végétalisées ! Ce projet pilote, lancé par le Port de Bruxelles en coopération avec Ecocean, Bruxelles Environnement et Canal It Up, comprend 224m² de radeaux. Si le résultat est concluant, 440m² supplémentaires seront installés dans les prochaines années. Cela représenterait le plus grand projet d’îles flottantes au monde. Un grand jour pour les cours d’eau et la nature en ville !
Regarde notre vidéo pour en savoir plus

Pourquoi ces îles sont-elles si précieuses ? Le canal au centre de Bruxelles est enserré dans un carcan de pierre stérile. Il n’y a pas d’habitat favorisant le développement de la population piscicole, les oiseaux y trouvent peu de nourriture ou d’espaces pour se reposer ou se reproduire, et il en va de même pour les papillons, les abeilles et autres insectes. Pour les bruxellois, la vue sur le canal ne s’accompagne pas d’un sentiment de proximité avec l’eau et la nature. Malgré son potentiel, le canal a donc actuellement peu d’attrait pour les habitants et les animaux, sans parler de la mauvaise qualité de l’eau.

En juin 2020, nous avions donc développé un projet d’îles flottantes végétalisées pour créer une oasis de verdure et redonner une place à la nature au centre-ville. Nous avions décidé de rêver grand et imaginé une installation tout le long des quais du bassin Beco sur près de 800m, tout en laissant de la place pour l’amarrage de péniches de part et d’autre du canal. Nous avions travaillé avec l’entreprise écossaise Biomatrix Water pour la conception et avec Luc Schuiten pour l’illustration du projet.

Afin de convaincre les différents organes de décision du bienfondé et de la faisabilité de notre projet, nous avions tenté d’obtenir des subsides pour un projet pilote de 145m² dans le bassin Beco. Finalement, le Port de Bruxelles a décidé d’élaborer son propre projet. Ils ont lancé une étude de faisabilité et ensuite un appel d’offre en 2021, remporté par Ecocean, en collaboration avec Biomatrix Water. Le coup d’envoi de la phase 1 a eu lieu le 26 avril avec la mise à l’eau des premiers radeaux à hauteur du Brussels Royal Yacht Club. Pour la phase 2, la position des îles supplémentaires est encore à déterminer et Canal It Up continuera à promouvoir un emplacement plus central, où elles profiteront à la biodiversité ainsi qu’aux habitants.
Afin de convaincre les différents organes de décision du bienfondé et de la faisabilité de notre projet, nous avions tenté d’obtenir des subsides pour un projet pilote de 145m² dans le bassin Beco. Finalement, le Port de Bruxelles a décidé d’élaborer son propre projet. Ils ont lancé une étude de faisabilité et ensuite un appel d’offre en 2021, remporté par Ecocean, en collaboration avec Biomatrix Water. Le coup d’envoi de la phase 1 a eu lieu le 26 avril avec la mise à l’eau des premiers radeaux à hauteur du Brussels Royal Yacht Club. Pour la phase 2, la position des îles supplémentaires est encore à déterminer et Canal It Up continuera à promouvoir un emplacement plus central, où elles profiteront à la biodiversité ainsi qu’aux habitants.
Concrètement, les radeaux accueillent des plantes aquatiques qui captent leurs nutriments dans l’eau via leurs racines submergées. 17 espèces de plantes indigènes, c’est-à-dire que l’on peut trouver naturellement sur les bords des cours d’eau de la région, vont contribuer au développement de la biodiversité. On y retrouve, entre autres, la fameuse iris des marais, symbole de la ville de Bruxelles. Quels sont les avantages de ces îles ?
  • Elles font la jonction entre les différents sites naturels déjà existants et facilitent le passage et l’établissement de la faune ;
  • Les poissons y trouvent une source de nourriture, de protection et un endroit pour déposer leurs œufs dans l’entrelacs de racines ;
  • Les îles forment un habitat pour les oiseaux et attirent les insectes ;
  • Elles revalorisent le paysage urbain du canal et redonnent une place à la nature en ville ;
  • Les plantes aquatiques peuvent avoir un effet purifiant sur l’eau.
En outre, des cages remplies de coquilles d’huître sont fixées sous les îles pour servir de refuge aux petits poissons.
Plantes aquatiques et cages - C Biomatrix Water
Ducklings on floating islands - C Biomatrix Water
Ducklings on a floating island (not in Brussels)
C Biomatrix Water
Floating islands in Rennes - C Biomatrix Water
Example of floating islands in Rennes (France)
C Biomatrix Water
En tant que partenaire du projet, Canal It Up assure le monitoring des radeaux. Chaque mois, nous nous rendons sur place avec nos kayaks et quelques volontaires afin de vérifier qu’il n’y a pas de dégâts matériels, d’enlever les déchets éventuels et de faire un rapport sur le développement de la flore et la faune. Chaque année, nous nous occuperons aussi de l’entretien (fauchage, plantes à repiquer etc.). Si tu es intéressé par le projet, n’hésite pas à prendre contact !